Avec un article de Marie-Hélène Gauthier : « Georges Perros ou l’écriture de soi. »