Un essai et de nombreuses notices de Saskia Hanselaar pour le catalogue de l’exposition « Jean Jacques Karpff, visez au Sublime ! » qui se tient actuellement à Colmar, au Musée Unterlinden :

- « Karpff, peintre de l’âme : entre poésie et histoire », cat. d’exp. Jean-Jacques Karpff (1770-1829) : Visez au Sublime, dir. Viktoria von der Brüggen et Raphaël Mariani, 18 mars-19 juin 2017, musée Unterlinden, Colmar, Paris, Hazan, 2017, p. 50-57.
Miniaturiste et portraitiste, Karpff, élève de David, n’a pu devenir peintre d’histoire à cause des bouleversements financiers engendrés par la Révolution. Malgré ce changement de direction dans sa carrière, il apparaît, dans sa correspondance et ses œuvres elles-mêmes, un fort attachement à la grande manière et au retour à l’antique.

- Notices simples et doubles et chapôs, cat. d’exp. Jean-Jacques Karpff (1770-1829) : Visez au Sublime, dir. Viktoria von der Brüggen et Raphaël Mariani, 18 mars-19 juin 2017, musée Unterlinden, Colmar, Paris, Hazan, 2017 :
« Académies d’hommes par Karpff, Girordet, Gautherot et Lubin », p. 84-86,
Etude comparative des académies réalisées par Karpff, élève de l’Académie royale de Peinture et de Sculpture entre 1790 et 1793.
« Le Déluge », p. 90,
« Endymion », p. 91,
Etudes de deux œuvres de jeunesse dont l’une est très clairement inspirée du Sommeil d’Endymion de Girodet.
« Théophile Conrad Pfeffel », p. 118-119,
Etude du portrait du poète colmarien Pfeffel et de ses rapports avec Karpff et Victoire Babois.
« L’Ecole de Dessin de Colmar », p. 137-138,
Explication du directorat de Karpff et de son enseignement.
« Tête d’étude dite de Flore », p.139,
Etude d’un cas pratique de son enseignement.
« Ossian ou Le dernier Hymne d’Ossian », p. 198-199,
Artiste sensible et rêveur, Karpff a illustré à plusieurs reprises les poésies d’Ossian.
« Les Têtes d’études autour d’Ossian de Girodet », p. 200-201,
« Ossian et Malvina », p. 202-203,
« Ossian jouant de la harpe », p. 204,
« Bélisaire », p. 205,
« Victoire Babois et son cercle », p. 210-213,
Etude du cercle intellectuel de Victoire Babois, poétesse élégiaque, auquel Karpff a appartenu.
« Jean-François Ducis », p. 214-217,
Etude du portrait intime de l’oncle par alliance de Babois, le dramaturge Ducis.
« Les Elégies de Victoire Babois », p. 218-223.
Analyse de la première et dernière collaboration artistique officielle de Babois et Karpff.